Skip to main content

Qualité de l’air

Diffuseurs de parfums

Question :

Notre voisin du dessous utilise des parfums d’ambiance à si fortes doses que l’extérieur est parfumé et la cage d’escalier également. Nous ne pouvons pas aérer, sans que ces parfums envahissent notre intérieur. Je suis enceinte, et nous ne mangeons que Bio, et n’utilisons que des produits d’entretien écologiques et naturels. Je suis enceinte et je m’inquiète, d’une part parce que je ne peux pas aérer, et d’autre part pour la nocivité de ces produits et les effets sur notre santé et celle de notre futur bébé. Combien coûte un bilan à offrir à nos voisins qui ont trois enfants et un chien. En espérant que nos fenêtres pourront bientôt être de nouveau ouvertes.


Réponse :

La question que vous soulevez est délicate, car elle met en jeu, non pas vos habitudes personnelles et vos choix, mais ceux de voisins, ce qui rend les choses plus compliquées.

Vous trouvez des conseils sur la qualité de l’air intérieur sur le site Nesting et également sur le site de l’APPA (Association pour la Protection de la Pollution Atmosphérique) ;
Nous proposons également des guides thématiques gratuits et pouvons vous envoyer un petit dépliant sur la qualité de l’air si vous le souhaitez à diffuser à vos voisins, dans un premier temps.

Dans un second temps, vous pouvez discuter avec eux et leur expliquer que les produits (dés)odorisants (bougies, sprays, encens, prises électriques, etc.) sont en fait néfastes pour la qualité de l’air intérieur car ils dégagent de nombreux COV (composés organiques volatils) qui au lieu d’améliorer la qualité de l’air dans les maisons, la rendent plus problématique.
Autre point à mentionner, le fait que les parfums peuvent déclencher des allergies : s’ils ont des enfants vous pouvez insister sur le fait que les parfums peuvent également être à l’origine d’allergies, car de nombreuses substances parfumantes sont allergènes.

Concernant des tests de qualité de l’air intérieur, vous avez un exemple de coûts sur le site du laboratoire Quad-Lab, avec lequel nous travaillons régulièrement : http://www.test-air.fr/le-test-air-…
Mais la démarche devrait plutôt venir de vos voisins ; Par ailleurs, les sources de COV sont multiples (mobilier, produits ménagers, etc.).

Cordialement,

L’équipe Nesting.

Humidité et moisissures

Question :

Bonjour, Notre maison est très humide malgré 2 déshumidificateurs qui fonctionnent et une VMC. Notre bébé fait de l’asthme. Comment vérifier que c’est dû à un excès d’humidité ou de moisissures ? Quels sont les spécialistes à contacter ? Merci d’avance.


Réponse :

L’humidité et donc les moisissures que cela entraîne, est un facteur très important de pollution de l’air intérieur.
L’asthme de votre bébé pourrait effectivement y être lié. Il faudrait en parler à votre pédiatre et explorer toutes les possibilités pour réduire ce taux d’humidité trop important.

Des déshumidificateurs ne sont que des solutions d’appoint et temporaires. Il faut envisager des travaux permettant de rectifier cette situation et rendre votre logement sain. C’est indispensable, pour la santé de votre bébé et la vôtre.

Evidemment ces travaux auront un coût ;

Des organismes existent pour vous informer :
ADEME / Agence de la Maîtrise de l’Energie : http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseS…

INPES / Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé
inpes@inpes.sante.fr
Téléphone : 01 49 33 22 22
Le CSTB / Centre Scientifique et Technique du Bâtiment
L’OQAI / Observatoire de la Qualité de l’air intérieur

Cordialement,

L’équipe Nesting

Produits d’entretien dans les crèches

Question :

Bonjour, je travaille dans une crèche et j’ai remarqué que les informations sur les produits d’entretien pour le sol, les jeux… recommandés pour la santé des enfants n’est pas précis. quels produits peut on précisément utiliser ? quel produit doit on absolument éviter (ou quel composé de produit doit-on éviter ?). Les informations sont très floues et nous avons donc peur de “mal faire” en exposant les enfants à d’éventuels produits dangereux… merci d’avance de votre réponse !


Réponse :

Nous nous excusons pour ce délai de réponse très long ; effectivement, les produits et les indications qu’on y trouve ne sont pas suffisantes pour discerner les bons et mauvais composants : anti-bactériens, parfums, allergènes, etc. sont autant de composés qui peuvent être présents dans ces produits.
Nous vous proposons de vous envoyer un exemplaire de chacun de nos 6 guides de poche dont 1 concerne les produits ménagers ;
Si vous nous communiquez votre adresse, nous le ferons rapidement ; Ensuite, si vous souhaitez faire une commande plus conséquente de certains guides, nous pourrons vous les diffuser pour 10 cts/guide plus les frais d’envoi ; Nous envoyons très régulièrement des guides dans des crèches et PMI.
Veuillez vous adresser au 04 50 84 48 10 pour tout renseignement ;

Cordialement,
L’équipe Nesting

Qualité de l’air dans les crèches et écoles maternelles

Question :

J’ai des doutes sur la qualité de l’air de la garderie de mon fils, à l’école maternelle : travaux de rénovation faits l’été dernier et odeurs suspectes. Suis-je en droit de demander à la mairie une analyse de l’air ? Qui peut réaliser cela ?


Réponse :

La surveillance de qualité de l’air intérieur dans les lieux d’accueil a été rendue obligatoire par un décret de 2011 issu de la loi Grenelle 2, mais à ce jour l’obligation doit entrer en vigueur progressivement. Elle prévoit un contrôle tous les 7 ans, qui n’est pas basé sur une demande spécifique.

Les crèches é écoles maternelles doivent avoir réalisé leurs mesures de surveillance de qualité de l’air avant le 1er janvier 2015. La crèche devra au maximum commencer ses mesures au printemps 2014, pour disposer des données à temps, et être en conformité avec la loi.
Les résultats des mesures doivent être rendues publiques, vous en aurez donc connaissance.
Leur réalisation est à la charge du propriétaire (une municipalité dans le cadre d’une crèche municipale par ex.).

Il n’est pas prévu de possibilité de laisser aux parents ou à des tiers l’ouverture de mesures sur la base d’une demande.
La limite des mesures est liée à leur périodicité – tous les 7 ans, et l’absence d’obligation d’agir pour corriger les éventuels problèmes constatés. Le propriétaire est seulement tenu de rechercher la source de pollution.

Les personnels de crèche peuvent cependant être sensibles à la qualité de l’air intérieur, et vous pouvez essayer d’aborder le sujet avec eux. Dans cette attente, il vaut mieux de toute façon insister sur la nécessité d’aérer.

Nous pouvons par exemple vous envoyer un échantillon de nos guides que vous pourrez faire connaître à la crèche et envisager dans un second temps de faire une session d’information sur l’air intérieur, afin de sensibiliser les personnels de la crèche en question.

Nous avons très souvent des demandes de PMI ou de crèches qui recherchent nos publications, informations et formations.

ministere_de_l_ecologie_air_interieur_et_creches.pdf

Purificateurs d’air

Question :

Bonjour, est-ce que les purificateurs d’air sont efficaces contre les COV dans la chambre d’un bébé (notamment particules chimiques) ? Si oui, quel type préconisez-vous ? (Filtration, ioniseur, photocatalyse).


Réponse :

Après consultation de notre comité d’expert, nous vous conseillons de ne pas utiliser de ioniseur, ni de photocatalyse.
Vous pouvez utiliser un filtre à charbon actif qui fonctionne très bien.

Rénovation de maison et qualité de l’air

Question :

Bonjour, nous venons d’acheter une maison où nous avons tout rénové sur les trois derniers mois. Traitement des charpentes au xylophène, pose de laine de verre et placo, pose de nouvelle menuiserie et lasure, vitrification des parquets avec un vernis a base d’huile de soja. Sur le placo nous avons mis une sous couche de peinture A+ et plus tard nous allons mettre une peinture à la chaux et poudre de marbre que nous réalison nous même. Cela fait une semaine que les peinture sont terminer la maison est aérer toute la journéé. Nous devons nous installé avec un nouveau née de 3 semaines. Nous allons nous installer dans un premier temps sur le bas de la maison ou les peinture se sont terminer il y a deux semaines. Pensez vous que se soit risqué pour notre bébé ? Merci


Réponse :

Bonjour,

Vous semblez avoir réalisé des travaux en prenant en compte différents points importants pour assurer une qualité de l’air intérieur qui est en tout cas meilleure que dans une maison qui contient de nombreuses sources de polluants chimiques. L’huile que vous avez utilisée est un bon choix.
L’idée de recouvrir les

Il est difficile de déterminer la quantité de polluants présents dans l’air après 2 semaines de travaux, et de la même manière d’affirmer que c’est risque pour un bébé, il faudrait pour cela mesurer la qualité de l’air dans la maison. Il semble que 2 semaines soit une durée raisonnable.
Essayez d’éviter au maximum les sources de pollution liées au mobilier lorsque vous l’installerez.

Attention, l’absence d’odeurs ne signifie pas toujours l’absence de pollution.

prioriterre_confort_sante_les_peintures.pdf

Chaudières, cheminées et qualité de l’air intérieur

Question :

Bonjour, Problèmes de particules fines, une chaudière à granulés de bois entraîne-t-elle un problème pour l’air intérieur de la maison ? Même question pour l’utilisation du feu de bois dans une cheminée à feu ouvert,en hiver et environ une fois par semaine (maison située en milieu rural) – Une soufflerie destinée à renvoyer l’air chaud d’une cheminée à feu ouvert dans la pièce aggrave-t-elle sensiblement la teneur en articules fines ? Merci de vos réponses.


Réponse :

Bonjour,

Nous revenons vers vous après consultation de notre comité d’experts – Jacqueline Collard, Présidente de Santé Environnement Rhône Alpes, et Vice-présidente de Air Rhône-Alpes, qui travaille en détail sur les problématiques de qualité de l’air, intérieur et extérieur ;

Il faut distinguer les foyers ouverts des foyers fermés :

Les foyers ouverts se caractérisent par un manque de chaleur et donc une combustion imparfaite. Il y a donc plus de CO2 et de particules fines dégagées notamment.
Les foyers fermés favorisent une meilleure combustion, l’évacuation se fait par la cheminée, la température de combustion est supérieure et donc moins de pollution est générée.
Le double flux permet de diminuer la pollution et une meilleure combustion.
- Elément important dans tous les cas : la qualité du bois, de préférence non traité et bien sec.

Le site de Air Rhône-Alpespropose des informations précises sur le sujet et également des liens utiles d’acteurs officiels ou d’organismes divers pour approfondir ce sujet.

C’est aussi la complémentarité qui fait la force des associations, voilà pourquoi nous préférons vous orienter vers les acteurs les plus compétents sur ces sujets.

Cordialement,

L’ équipe Nesting