Skip to main content

Femmes et transition énergétique au Maroc

Le Maroc est un pays en transition sociale et économique, qui souffre à la fois d’un chômage structurel et d’inégalités importantes : entre populations urbaines et rurales, entre catégories socio-professionnelles et surtout entre hommes et femmes. Le Maroc est également, selon le GIEC, un des pays d’Afrique les plus menacés par le dérèglement climatique, avec une pression accentuée sur les ressources naturelles notamment sur l’eau : chaque habitant ne dispose aujourd’hui en moyenne que de 600 m3 d’eau par an (alors qu’il en avait 4 fois plus dans les années 1960).

WECF France et ses partenaires locaux, l’Association pour les Energies Renouvelables et le Développement Durable (AERDD), la Fondation Mohammed VI pour la Recherche et la Sauvegarde de l’arganier (FMVIRSA), Gestió y Disseny (GEDI) et le Réseau Marocain pour l’Economie Sociale et Solidaire (REMESS) ainsi que l’Institut National de l’Energie Solaire (INES) en France, ont décidé de développer une filière énergie renouvelable locale par la création de coopératives féminines d’énergie. Elles fabriqueront des équipements solaires simples et abordables (cuiseurs, séchoirs, fours) bénéficiant aux structures de productions agricoles, d’huile d’argan et halieutiques, dans les régions du Souss Massa et de Tanger-Tétouan.

Promouvoir l’énergie solaire et renforcer les compétences des femmes en coopératives

Ce projet promeut l’énergie solaire en formant 40 jeunes techniciennes aux technologies solaires thermiques.  Les meilleures de ces techniciennes seront accompagnées vers la création de coopératives et les plus motivées seront formées pour devenir des « ambassadrices solaires ». Elles pourront ainsi promouvoir les équipements solaires fabriquées localement. Nous motiverons aussi les entreprises rurales à adopter des modes de production durables, grâce à un programme de renforcement de capacités sur la bonne gestion et la production durable, s’adressant à 600 femmes de la région du Souss Massa, dont 120 dirigeantes de coopératives rurales. Toutes ces femmes, déjà  engagées dans l’économie alimentaire locale, pourront ainsi contribuer activement à la transition énergétique et à la politique de développement durable de leurs territoires.

Accompagner les femmes pour renforcer leur participation politique

Nous contribuerons aux plans climat régionaux de deux régions en produisant et commercialisant localement des solutions solaires abordables, sources d’emplois verts locaux, tout en améliorant les conditions de vie et les revenus des populations rurales les plus vulnérables aux changements climatiques.

Nous souhaitons enfin renforcer la prise en compte des droits et des priorités des femmes et l’intégration du genre dans les politiques climats et ODD.

Mise en œuvre des activités

Les formations techniques de fabrication des cuiseurs solaires à destination de 40 jeunes femmes ont eu lieu en décembre 2020 à Tétouan et fin mars 2021 dans la région de Souss-Massa.

Le projet FAREDEIC (Femmes Arganières et Rurales Engagées pour le Développement Economique Inclusif et le Climat) bénéficie du soutien financier de l’Agence de la Transition Ecologique (ADEME) et de l’Agence Française de Développement (AFD).

Logo ADEME
Logo AFD