Skip to main content
warning Perturbateurs endocriniens shopping_basket Produits du quotidien Santé-environnement

Suisse: les bisphénols A et S interdits dans les tickets thermiques

Suisse: les bisphénols A et S interdits dans les tickets thermiques L'Union européenne n'est pas la seule à se préoccuper du bisphénol A et autres bisphénols dans les produits du quotidien, tels que les tickets en papier thermique. Les autorités suisses viennent également de prendre la décision d'interdire deux bisphénols A et S dans les papiers thermiques, comme le rapporte le journal ChemicalWatch.

Le bisphénol A et les autres … dans le papier thermique

L’interdiction helvète va (un peu) plus loin que celle de l’UE

  • La décision helvète d’interdire les bisphénols A et S dans le papier thermique, a été adoptée début avril. Les entreprises ont jusqu’au 1er juin 2020 pour se conformer à la nouvelle réglementation.
  • La Suisse s’est intéressée aux bisphénols suite aux travaux réglementaires de l’UE, et sa décision d’interdire le bisphénol A dans le papier thermique. Les autorités souhaitent ainsi éviter des “substitutions regrettables” qui sont connues, et qu’illustre bien le cas du bisphénol A et des autres bisphénols.

La famille des bisphénols mise en cause pour leurs effets sur la santé

  • De nombreuses voix s’élèvent pour que l’ensemble de la famille des bisphénols soit réglementée: en mars 2018, une synthèse publiée par l’ONG britannique CHEMTrust et adaptée en français par WECF France a pointé du doigt les nombreuses inquiétudes existantes sur les autres bisphénols: B, F, S, Z, etc. et le besoin d’une réglementation cohérente pour réduire effectivement les expositions des populations.
  • Remplacer un composé dangereux par un autre n’est pas une solution: en termes de contenants alimentaires, utiliser des alternatives au plastique permet de réduire efficacement les risques d’exposition. Quant aux tickets de caisse, des solutions sans phénols existent, et sont amenées à se développer… encore trop lentement. Car tous ces composés terminent bien souvent leur course dans notre environnement, et contaminent à nouveau la chaîne alimentaire, les eaux, etc.