Skip to main content
wifi Ondes - champs électromagnétiques sante environnement

Téléphonie mobile: la justice italienne reconnaît un lien avec un cancer professionnel

Téléphonie mobile: la justice italienne reconnaît un lien avec un cancer professionnel La nouvelle a été peu relayée par les grands médias, comme de nombreuses informations qui concernent le secteur de la téléphonie mobile. Pourtant, elle est importante : le 14 janvier, la Cour d’appel de Turin (Piémont) a reconnu l’existence d’un lien de causalité entre l’exposition aux radiofréquences liées à l’usage professionnels d’un téléphone mobile et la tumeur cérébrale dont souffre un ex-employé d’une entreprise italienne de télécommunication. Une première en matière de responsabilité des entreprises du secteur et des pathologies qui pourraient être liées aux usages de leurs produits.

L’affaire : 4h/jour en moyenne d’usage du téléphone mobile

L’affaire concerne le technicien d’une entreprise italienne de télécommunication, qui a utilisé 4h par jour en moyenne (entre 2 et 7h) son téléphone portable dans le cadre de ses fonctions, au cours d’une période allant de 1995 à 2010. Il souffre aujourd’hui d’une tumeur cérébrale. On peut noter que depuis le milieu des années 90, l’usage du téléphone portable s’est multiplié de manière exponentielle, et que de nombreuses personnes utilisent aujourd’hui l’objet sans précaution, le collant directement près de leur oreille, et donc de leur cerveau, pendant de nombreuses minutes voire heures.

Les conclusions des juges

Les juges de la Cour d’appel de Turin, ont confirmé le jugement rendu en première instance en 2017, en établissant un lien de causalité probable entre l’exposition au téléphone mobile et la tumeur de l’ex-employé. Ils ont également écarté de leur analyse les données scientifiques issues d’études financées par des acteurs de la téléphone mobile, qu’ils jugeaient entachées de conflit d’intérêt. L’exposition à 4h/jour en moyenne de téléphonie mobile a été jugée “anormale” en raison de son intensité et sa répétition dans le temps.

Ce verdict amène des questions pour les cas éventuels ou probables de telles situations qui devraient malheureusement se multiplier au cours des années et décennies à venir, au vu de l’usage non contrôlé des nouvelles technologies, et du téléphone mobile en particulier. Le nombre de personnes utilisant 4h/jour en moyenne leur téléphone mobile sans écouteurs/kit mains libres est indéniablement très élevé : quid des risques pour la santé ? N’avons-nous pas créé une bombe à retardement sanitaire?

Sources:

Pourquoi Docteur? https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/31248-Italie-justice-lien-cancer-utilisation-telephone-portable

Il fatto quotidiano, https://www.ilfattoquotidiano.it/2020/01/14/cellulare-e-tumori-corte-di-appello-di-torino-conferma-nesso-tra-uso-e-cancro-allorecchio-spesso-studiosi-sono-in-conflitto-dinteresse/5670261/