Skip to main content
account_balance Politique - justice sante environnement

Silence autour du PNSE 4 : Wecf France interpelle les ministres de l’écologie et de la santé

Silence autour du PNSE 4 : Wecf France interpelle les ministres de l’écologie et de la santé Après plus de 6 mois sans nouvelles du PNSE 4 (Plan national santé environnement), Wecf France a interpellé ce 10 février les ministres Agnès Buzyn et Elisabeth Borne pour leur demander de lancer les travaux de mise en oeuvre de cette politique essentielle en matière de prévention et de réduction des expositions environnementales néfastes, et de leurs impacts sur la santé humaine, et les écosystèmes.

Annoncé en janvier 2019 par les ministres lors des “Rencontres nationales Santé Environnement” de Bordeaux, le 4ème PNSE intitulé “Mon environnement, ma santé” a ensuite fait l’objet de travaux d’élaboration qui se sont tenus entre avril et juillet de la même année. Wecf France, très impliquée dans la participation aux groupes de travail des PNSE depuis 2009, a activement participé, aux côtés d’associations, administrations, professionnel.le.s de santé, industriels, experts, etc. aux réunions pour élaborer le contenu du 4ème PNSE. Le 9 juillet, une réunion du “Groupe Santé Environnement”, organe dédié à chapeauter les PNSE présentait l’aboutissement de ces travaux. Or, depuis 6 mois, alors même que tout semblait réuni pour lancer un démarrage effectif du plan, et de la 2ème Stratégie Perturbateurs Endocriniens qui lui est associée, aucune nouvelle n’est parvenue aux acteurs impliqués dans ce processus.

Estimant la situation sanitaire actuelle suffisamment grave pour justifier une action urgente, Wecf France interpelle donc ce 10 février les ministres responsables pour leur demander d’agir au plus vite. Les crises sanitaires en lien avec des facteurs environnementaux sont légion: affaire des bébés nés sans bras, contamination au plomb lié à l’incendie de Notre-Dame, conséquences de l’exposition du site Seveso de Lubrizol à Rouen, cas groupés de cancers pédiatriques ou adultes dans diverses régions…. Elles appellent une politique de réduction effective de l’exposition des populations aux pollutions, et une application des principes de prévention et de précaution.