Skip to main content
public Santé-environnement

Plastiques à usage unique: l’Union européenne adopte une Stratégie

Enfin ! Alors que les montagnes de plastique continuent de s’amonceler dans les océans, et sur terre, notamment dans des pays les moins à même de faire face à ces pollutions, un accord des institutions de l’Union européenne a été trouvé pour réduire les déchets plastiques marins à la source/ Le texte cible notamment 10 produits en plastique les plus présents sur les plages et les engins de pêche. Si tous les acteurs se félicitent de cette avancée majeure, la coalition internationale d’ONG Rethink plastic pointe cependant quelques faiblesses.

Les mesures prévues

Lorsque des alternatives sont facilement disponibles et accessibles, les produits à usage unique seront interdits : coton tiges en plastique, couverts, assiettes, pailles, touillettes et agitateurs pour boissons, autocollants pour ballons, produits en plastique oxo-dégradable, contenants pour boissons et aliments en polystyrène expansé. Pour d’autres produits, il s’agit de limiter leur usage par une réduction de la consommation au niveau national, la conception et les obligations d’étiquetage, et des obligations de gestion des déchets et de nettoyage des producteurs.

L’opinion des ONG de Rethink plastic, elles se félicitent de plusieurs aspects :

  • Les mesures annoncées dans leur ensemble
  • Une responsabilité élargie du producteur qui signifie que les fabricants paient les coûts de gestion des déchets, de nettoyage et de sensibilisation pour certains plastiques à usage unique comme les filtres en plastique des cigarettes – déchets les plus présents dans les mers en Europe (d’ici 2023 pour la majorité des produits)
  • La possibilité pour les pays de l’UE de prendre des mesures de restriction pour les contenants alimentaires et les tasses
  • L’obligation pour les pays membres de réduire les déchets issus des filtres tabac en plastique
  • Pour les engins de pêche, une responsabilité élargie du producteur et une obligation pour les États membres de suivre les taux de collecte et fixer des objectifs nationaux de collecte
  • S’assurer que toutes les bouteilles pour boissons sont fabriquées avec 30% de matière recyclée d’ici 2030
  • Étiqueter la présence de plastiques dans un produit, les impacts du déchet dans l’environnement et les options de recyclage appropriées pour le produit

Elles soulignent cependant certaines faiblesses :

  • L’absence d’objectif contraignant de réduction de consommation des contenants alimentaires ou tasses à l’échelle de l’UE ou des Etats membres ; simple obligation de « réduire significativement » leur consommation
  • Report de 4 ans – de 2025 à 2029 – de l’objectif de 90% de collecte des contenants pour boissons, avec un objectif intermédiaire de 77% en 2025
  • États membres autorisés à utiliser des engagements volontaires avec les industriels pour atteindre des objectifs de réduction de la consommation et de responsabilité élargie du producteur
  • Report de 3 ans de 2021 à 2024 de l’obligation de contenants en plastique pour boissons avec des bouchons ou couvercles attachés à la bouteille.

sources :
Commission européenne, communiqué de presse, http://europa.eu/rapid/press-releas…
Rethink Plastic alliance, communiqué, https://rethinkplasticalliance.eu/n…