Skip to main content
wifi Ondes - champs électromagnétiques Santé-environnement

5G : choix de société, santé et transition écologique

5G : choix de société, santé et transition écologique Numérique et bientôt 5G: présentées comme "facteurs de résilience" face à la crise Covid-19, ces technologies modifient profondément nos manières de travailler, mais aussi de vivre. Le Sénat en juin et l'IGAS (Inspection Générale des Affaires sociales) en septembre se sont successivement penchés sur le sujet. Le gouvernement lui a déjà acté le déploiement de la 5G, sans attendre les conclusions de l'ANSES, en charge d'évaluer ses effets sur la santé. De leur côté, 38 maires ont demandé un moratoire sur la 5G, en application du principe de précaution.

La 5G, qu’est-ce que c’est ?

La 5G est la cinquième génération de téléphonie mobile. Dès 2018, le gouvernement dans sa “feuille de route 5G” a acté son déploiement, avant même toute considération sanitaire, environnementale, énergétique ou choix de société.

Au service d’un monde connecté

La 5G est associée à une nouveauté : l’internet des objets (objets connectés, ville dite “intelligente”, etc.). Elle concerne la multiplication des usages en ligne (vidéos en streaming, jeux en réseau, télémédecine, etc.).

Toujours plus !

La 5G répond à une croissance de la consommation de données numériques, et l’émergence de nouveaux usages. Elle vise à accélérer les débits et la réactivité des télécommunications. Sans surprise, elle va rendre nécessaire le renouvellement des terminaux, aux antipodes d’économies d’énergie.

Et notre santé?

Ses effets sur la santé doivent faire l’objet d’études scientifiques indépendantes, et une évaluation de l’Anses est attendue pour 2021. Ses effets pourraient être inédits, du fait de l’utilisation de nouvelles bandes de fréquences. Les antennes 5G seront plus petites et dites “intelligentes” (encore!). N’émettant qu’à la demande ou se mettant en veille en l’absence de service: ce “on-off” serait mauvais pour la santé.

Juin 2020 : le Sénat “pour une transition numérique écologique”

Les chiffres : numérique et 5G, énergivores

  • + 60% d’ici 2040 : augmentation des gaz à effet de serre liés au numérique, à politique constante. En cause : la fabrication des terminaux!
  • + 30% par an : croissance actuelle de la consommation de données 4G
  • 10 milliards d’euros en 2019 : investissements des opérateurs de téléphonie mobile dans le développement des réseaux.

Les recommandations : sobriété

  1. Informer les utilisateurs sur l’impact environnemental du numérique. Au menu: campagne de sensibilisation, information sur l’empreinte carbone, formation des nouvelles générations à un numérique sobre.
  2. Limiter le renouvellement des terminaux. Au menu :lutte contre l’obsolescence programmée et logicielle, faciliter la réparation et le réemploi.
  3. Développer des usages “écologiquement vertueux” du numérique. Au menu: réguler les forfaits téléphoniques, limiter l’impact des usages vidéo, écoconception des sites et services numériques.
  4. Des data centers et réseaux moins énergivores. Au menu : améliorer la performance énergétique des data centers, la sobriété des réseaux

Septembre 2020 : rapport surprise de l’IGAS

Un rapport “alibi 5G” pour le gouvernement ?

  1. Un timing bien choisi: Le rapport de l’IGAS fait suite à une saisine des ministères de l’écologie, de la santé et de l’économie début juillet. L’enchère pour attribuer les blocs de fréquences de 10 MHz dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz débutera avant le 30 septembre.
  2. Des auteurs au profil uniforme : Parmi les auteurs, aucun n’est professionnel de santé, médecin ou chercheur spécialisé sur les radiofréquences.
  3. Un contenu bâclé ? Publié après seulement 2 mois d’enquête, le document est issu d’une mission de “durée limitée” “en période estivale” a eu pour conséquences de “limiter le champ des analyses et des recommandations” (sic).

Un rapport élogieux sur la 5G

La 5G et ses “apports”

Tout d’abord, la 5G aura selon l’IGAS des apports quantitatifs en matière de débit, réactivité et densité. Des “investissements colossaux” de la part des opérateurs pour installer de nouvelles antennes sont prévus.

La France en “retard relatif” au niveau mondial

Les “pionniers” de la 5G sont la Corée du Sud, la Chine, la Suisse, l’Allemagne et l’Italie. Sur un échantillon de 26 pays au niveau mondial, 21 ont débuté le lancement commercial du réseau 5G. A l’étranger, l’IGAS note que les concertations nationales regroupaient les acteurs techniques, et moins souvent la société civile. S’agit-il d’une incitation implicite à agir de même en France ?

Les inquiétudes pour la santé balayées d’un revers de main

  1. “Effets non avérés des radiofréquences en-deçà des valeurs limites d’exposition” : tout est dit. Comment l’IGAS peut-elle conclure, en seulement 2 mois de travail, à des effets “non avérés”? D’autant plus qu’elle reconnaît la complexité de mesurer l’exposition liée aux usages. Rassurante, l’IGAS conclut qu’aucune donnée disponible ne fait état d’effets avérés en-dessous des seuils fixés par l’ICNIRP (organisme à l’indépendance controversée). En conséquence, elle ne voit aucune objection au lancement de la 5G!
  2. Elle émet 3 timides recommandations : informer/éduquer, poursuivre les recherches, adapter la surveillance à la réalité des expositions.

L’IGAS semble avoir été sommée de fournir rapidement un blanc-seing au gouvernement pour justifier le lancement de la 5G. Gouvernement qui ne parvient pas à cacher son enthousiasme pour cette technologie.

Sources :

Rapport “Pour une transition numérique écologique”, Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, Sénat, juin 2020, http://www.senat.fr/rap/r19-555/r19-555.html

Feuille de route 5G, juillet 2018, https://www.economie.gouv.fr/5g-france-feuille-route-quatre-chantiers-prioritaires

Rapport ” Déploiement de la 5G en France : aspects techniques et sanitaires”, IGAS, septembre 2020, http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article794

La technologie 5G, Anses, 2020, https://www.anses.fr/fr/content/la-technologie-5g

Tribune d’élus demandant un moratoire sur la 5G, Le JDD, 12 septembre 2020, https://www.lejdd.fr/Societe/5g-une-soixantaine-de-maires-et-de-deputes-demandent-un-moratoire-au-moins-jusqua-lete-2021-3991401