Skip to main content
warning Perturbateurs endocriniens folder Science et recherche

Perturbateurs endocriniens: un projet européen de recherche à 4 millions d’euros voit le jour

Perturbateurs endocriniens: un projet européen de recherche à 4 millions d’euros voit le jour

L’Union européenne va renforcer les recherches menées sur les effets des substances chimiques sur le système endocrinien. Un projet sur ces thématiques, dont le budget s’élèvera à 4 millions d’euros, va débuter cette semaine. Il couvrira des toxines naturelles et également des produits chimiques de synthèse, tels que des pesticides, et ciblera des effets tels que cancer, diabète, obésité et infertilité.

Les objectifs du projet “PROTECTED”

Le projet est dénommé “PROTECTED” pour “Protection contre les Perturbateurs Endocriniens”. Il est prévu pour durer 4 ans. Comme l’explique le Dr Lisa Connolly de la Queen’s University de Belfast, également maître de conférences à l’ Institute for Global Food Security: “Actuellement nous faisons face à une pénurie mondiale de chercheurs capables d’évaluer l’impact des perturbateurs endocriniens d’origine naturelle ou issus de la chimie de synthèse, et de leurs mélanges sur le système hormonal, qui contrôle des fonctions essentielles telles que la croissance, le développement et la fertilité. Nous avons également besoin de comprendre si ces substances chimiques peuvent causer des pathologies en portant atteinte à la santé des bactéries bénéfiques présentes dans l’intestin.”

Les grandes lignes du projet “PROTECTED”

  • Le projet vise à l’obtention d’un doctorat par 15 jeunes chercheurs.. Il se focalisera sur la grossesse – en raison de la vulnérabilité de la période de vie in utero.
  • La Queen’s University sera dotée de 1,2 million d’euros pour les 3 chercheurs qu’elle hébergera.
  • 13 organisations vont contribuer au projet: universités, entreprises dédiées aux technologies de l’alimentation et un acteur du secteur de l’eau.

Pour en savoir plus: http://www.protected.eu.com

source: