Skip to main content
warning Perturbateurs endocriniens Santé-environnement

Le Danemark met en avant une stratégie d’identification des perturbateurs endocriniens

Le Danemark met en avant une stratégie d’identification des perturbateurs endocriniens

Fin janvier 2014, le Ministère danois de l’Environnement (MST) a écrit aux Directions générales de la Santé, de l’Environnement et de l’Entreprise de la Commission européenne au sujet de la réglementation des perturbateurs endocriniens: les autorités disent notamment qu’une identification adéquate des substances PE est cruciale pour permettre une intervention réglementaire appropriée.

Les travaux danois sur les PE

Le Danemark a en effet travaillé sur le sujet grâce au Danish Centre on Endocrine Disrupters, qui a préparé plusieurs rapports scientifiques dont une proposition de critères PE, en testant les critères sur des substances de la liste SIN (Substitution Immédiate Nécessaire) établie par l’ONG suédoise ChemSec. Le Centre a établi une proposition de stratégie d’information et de tests d’identification des PE dans les réglementations REACH, biocides et pesticides, ainsi que d’autres. Pia Juul Nielsen, Chief Adviser au MST “espère que le rapport fournira un apport scientifique de valeur dans le travail en cours en Europe sur le PE en général et au-delà, et sera un outil utile pour atteindre l’objectif du 7ème Programme d’Action sur l’Environnement (EAP) de minimiser l’exposition aux PE.”
Le rapport propose notamment de nouvelles méthodes de tests plsu adaptées aux PE.

source: ChemicalWatch, janvier 2014