Skip to main content
restaurant Alimentation whatshot Produits chimiques shopping_basket Produits du quotidien Santé-environnement

États généraux de l’alimentation: qu’y a t-il dans mon assiette ? (en plastique !) ?

États généraux de l’alimentation: qu’y a t-il dans mon assiette ? (en plastique !) ?

Les Etats Généraux de l’Alimentation (EGA) se sont ouverts fin août et ont pour objectif de mettre sur la table de nombreux aspects de l’état de notre alimentation: la problématique de la qualité de la restauration collective, notamment la restauration scolaire, fait partie des points qui sont abordés. Mais avant de se préoccuper du contenu de son assiette, encore faut-il que son assiette soit “saine” en termes de contenant! Que dire en effet de l’habitude de manger dans des contenants en plastique de manière quotidienne? Illustration avec la ville de Bordeaux, prise dans une tourmente suite à la décision de la mairie de mettre fin à l’usage de vaisselle en plastique dans les cantines scolaires.

Plastique dans les cantines de Bordeaux: l’historique

  • 104 écoles maternelles et primaires de la ville de Bordeaux utilisent de la vaisselle en plastique: cela représente 17 000 élèves.
  • L’hiver dernier, des parents de ces enfants lancent le Collectif pour une cantine sans plastique, soupçonnant les assiettes en plastique de contaminer l’alimentation par des perturbateurs endocriniens. Le mouvement essaime au niveau national. Parmi les points soulevés, on peut noter [l’usage de barquettes en polycarbonate pour réchauffer des aliments est soulevée->https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/bordeaux-33000/sante-bordeaux-renonce-la-vaisselle-en-plastique-dans-ses-cantines-5256617].
  • La polémique enfle – avec raison: la ville de Bordeaux fait réaliser des analyses qui montrent l’absence d’activité hormonale, comme l’explique le maire Alain Juppé. Malgré cela, la municipalité décide de mettre un terme à l’usage des assiettes en plastique d’ici à janvier 2018.
  • L’histoire aurait pu s’arrêter là. C’était sans compter sur une grève des agents de restauration qui demandent le retour au plastique!.

La substitution et le retour au bon sens: deux ingrédients à ajouter au menu à la cantine!

On peut s’étonner du fait que des personnels de cantines scolaires militent en faveur du maintien du plastique à la cantine: quid des contaminations possibles par le plastique des aliments consommés par les enfants?
Notons les termes d’un responsable syndical cité par Rue89 : « On est pas des ayatollahs du plastique, si une solution technique revient au même en terme de poids et de bruit, répond le représentant de la CGT. Mais pour l’instant on n’en connait pas. ».
On imagine la même logique appliquée aux bouteilles en verre: le verre est plus bruyant que le carton ou le plastique, donc on ne peut l’utiliser… On peut néanmoins comprendre l’inquiétude des agents atteints de TMS (troubles musculo-squelletiques) du fait de leur activité: mais comme l’explique l’un des acteurs du dossier, les assiettes ne sont en rien responsables de ces problèmes de santé.
La substitution dans ce cas, peut aussi s’avérer un simple retour au bon sens, car avant les assiettes en plastique, les cantines diverses utilisaient des contenants qui étaient plus “bruyants” et plus “lourds”, mais surtout qui présentaient moins de risques de migration de composés pour les aliments. Un retour aux traditionnelles assiettes en verre trempé ou porcelaine ne peut-il être de mise? De même, la cuisson dans des plats en inox, plutôt que des barquettes en plastique serait tout à fait recommandable.
Ce point rejoint indirectement des discussions sur la restauration collective et sa qualité qui sont traitées parmi les thèmes de l’atelier 2 des EGA, auquel participe WECF France.

En savoir plus sur les EGA: