Skip to main content
whatshot Produits chimiques shopping_basket Produits du quotidien Santé-environnement folder Science et recherche

Economie circulaire & usage de substances chimiques dangereuses : faire les bons choix

Economie circulaire & usage de substances chimiques dangereuses : faire les bons choix

L’économie circulaire est devenue le nouveau leitmotiv de l’Union européenne en matière de développement durable. Mais quels sont ses dessous? Le Parlement européen a proposé d’introduire un ensemble de normes d’évaluation du cycle de vie applicables aux marchandises produites ou importées dans l’UE dans tous les secteurs. La nouvelle proposition a des nombreux sympathisants, mais soulève chez certaines personnes des préoccupations sur les risques de simplification excessive – la simplification est d’ailleurs aussi l’un des termes fétiches de la nouvelle commission européenne Juncker. Les produits chimiques sont aussi concernés par l’économie circulaires: le règlement REACH doit ainsi contribuer à faire de la chimie plus propre, et faciliter le recyclage durable. Qu’est-ce que cela signifie?

L’économie circulaire et les substances chimiques

Aborder la question des produits chimiques dans l’économie circulaire n’est certainement pas une tâche facile. Pour que l’ensemble du processus fonctionne bien et soit efficace, les substances toxiques doivent être éliminées des déchets pour les rendre “sûrs” et permettre leur recyclage et réutilisation mais est-ce toujours possible? Il faudrait mieux appliquer les réglementations chimiques et faire largement évoluer la pratique de l’industrie.

Economie circulaire: oui, recyclage des toxiques: non


En 2011, lors de discussions des comités scientifiques de la convention de Stockholm – polluants organiques persistants (classe de polluants les plus dangereux) – des experts affirmaient qu’il était difficile de débarrasser des plastiques de leurs toxiques (ici les retardateurs de flammes bromés): réutilisés et recyclés, ces plastiques finissaient par exemple sous forme de … jouets, photos à l’appui. Un cercle qui n’avait rien de vertueux mais plutôt un “recyclage des toxiques” qui n’a pas sa place dans une économie circulaire tournée vers un développement durable. S’il est vertueux de réutiliser, on ne peut encourager des industriels à utiliser pour une seconde vie des matières, matériaux, produits, etc. contaminés ou contenant des substances chimiques dangereuses, sous prétexte de “cycle de vie vertueux”. Cette démarche irait à l’encontre de pratiques comme l’éco-conception et viendrait saper les bases de nouvelles méthodes et manières de concevoir et réaliser des produits. L’Union européenne, qui a publié depuis l’élection de la Commission Juncker de nombreuses “feuilles de routes” ne doit pas faire fausse route avec cette notion de “circulaire”.

Sources :