Skip to main content
whatshot Produits chimiques pregnant_woman Santé des femmes Santé-environnement

Cancer du sein et expositions professionnelles: des métiers plus à risque

Cancer du sein et expositions professionnelles: des métiers plus à risque

Une étude canadienne récente confirme que le risque de cancer du sein est élevé chez les femmes exerçant certaines professions particulièrement exposées aux substances cancérigènes et des perturbateurs endocriniens. L’étude a cherché à caractériser un peu plus les professions agricoles et les activités industrielles associés à un risque élevé de cancer du sein. Des précisions bienvenues pour mettre en oeuvre une démarche de précaution et de prévention.

Le rôle des expositions professionnelles dans les alertes de santé publique

On le sait, les expositions professionnelles sont souvent les premières à mettre en lumière les dangers pour l’ensemble de la population associés à une exposition qu’elle soit de nature chimique, physique ou biologique, sur la santé: amiante, risque nucléaire, pesticides, PCB, plomb, etc. la liste est longue. Se pencher sur les professions exercées par des femmes atteintes de cancer du sein permet donc de caractériser les métiers à risque.

Description de l’étude

L’étude menée par l’équipe de recherche a consisté à comparer les activités professionnelles et l’histoire reproductive de 1006 femmes atteintes de cancer et traitées dans un même centre régional de traitement, avec celles de 1146 cas contrôle choisis de manière aléatoire. L’étude a été menée dans l’Ontario du Sud, une région ayant une population stable, une agriculture et une industrie moderne. Dans les années 90, les centres de traitement du cancer et les cliniques de la région qui se sont inquiétées du nombre d’actifs du secteur industriel atteints de cancer.

Les résultats par secteur

Les enseignements de l’étude sont divers, nous retiendrons cependant l’existence de risques élevés pour les femmes ayant exercé dans les secteurs suivants: agriculture, employées de bars, casinos, entreprises de production de plastiques, conserveries, industrie métallurgique.
En général, 10 ans d’activité dans un secteur hautement exposé augmente le risque de cancer du sein de 42%.

Des données sur les expositions professionnelles, élément indispensable pour la santé publique

Le besoin, en 2012, de mener une étude sur les liens possibles entre expositions professionnelles et cancer du sein illustre bien le besoin urgent de générer des données sur les liens entre expositions environnementales et troubles de la santé reproductive féminine. Comme le préconisent les auteurs de l’étude, interroger les patientes sur leurs activités est indispensable.
Car l’absence de données fiables et exhaustives contribue bien souvent au choix qui est souvent fait de repousser aux calendes grecques les actions de prévention ou de précaution pour “incertitudes”, “absence de données significatives”, etc.