Skip to main content
restaurant Alimentation public Climat et développement territorial Santé-environnement

Viande : les Français.e.s veulent du local et de la qualité

Viande : les Français.e.s veulent du local et de la qualité Le Réseau Action Climat, dont est membre Wecf France, a publié début février ses recommandations pour sortir des crises de l’élevage et du climat : "Moins et Mieux de produits animaux". En début d'année, Wecf France a par ailleurs publié ses nouvelles fiches pratiques pour une alimentation "Variée, Vivante, Végétale" et "Bio, Locale et de Saison" (3V- BLS). Les deux problématiques se rejoignent: crier haro sur la consommation de viande n'est pas utile. C'est surtout la quantité, trop importante, et la très mauvaise qualité de celle-ci qui est en cause. En filigrane, cette question recoupe des enjeux majeurs: survie et rémunération des éleveurs d'animaux de boucherie dans les territoires français, encouragement à la qualité de la production, importations massives de "viandes" à moindre coût et de mauvaise qualité, apports nutritionnels de la part animale des repas, inégalités sociales révélées par la consommation de produits de piètre qualité, impacts environnementaux (culture de soja par ex.) et sanitaires de cette consommation, etc.

Les Français.e.s consomment moins de viande

Les chiffres

  • 74 % des Français.e.s profiteraient des économies réalisées par une réduction de leur consommation de viande pour investir dans une alimentation de meilleure qualité, et en particulier une viande de meilleure qualité (bio, produite localement, rémunérée justement pour le producteur, animaux élevés à l’air libre, etc.).
  • Pour 58% des Français.e.s le critère le plus important est la provenance locale ou du moins française de la viande. Réorienter la consommation vers des produits locaux et de qualité permettrait donc de soutenir les élevages français, qui souffrent beaucoup de la concurrence étrangère et encouragée par les règles du libre-échange.

Les Français.e.s ont des attentes envers les pouvoirs publics

La qualité, clairement plébiscitée

  • Pour 60% des personnes interrogées, les pouvoirs publics n’en font pas assez pour améliorer la qualité de l’alimentation. Des actions pour promouvoir la consommation de viande de meilleure qualité et la réduction de la consommation de viande sont demandées.
  • 67% des répondant.e.s demandent que la distribution de la viande via les circuits courts de proximité, les magasins spécialisés ou les enseignes généralistes soit améliorée.
  • Enfin, 83 % des Français.e.s sont favorables à la limitation des exploitations agricoles les plus industrielles et au soutien aux élevages durables.

Quelques mesures à mettre en place

Des mesures prévues par la Loi dite “Climat et Résilience” ou la déclinaison nationale de la PAC (Politique Agricole Commune) vont dans ce sens:

  • Alternative végétarienne chaque jour ou deux menus végétariens par semaine d’ici 2025 dans toute la restauration collective,
  • Interdiction des nouvelles constructions ou agrandissements des élevages les plus industriels et polluants,
  • Recentrage des aides couplées aux élevages les plus durables et “résilients”,
  • Création d’un système de Paiements pour Services Environnementaux (PSE) “prairie”
  • Renforcement du soutien aux légumes secs et aux fruits et légumes frais via les aides couplées.

En savoir plus : Enquête du Réseau Action Climat, 25 février 2021 https://reseauactionclimat.org/la-baisse-de-la-consommation-de-viande/

Rapport complet, https://reseauactionclimat.org/wp-content/uploads/2021/02/note-harris-la-consommation-de-viande-reseau-action-climat.pdf