Skip to main content
whatshot Produits chimiques shopping_basket Produits du quotidien Santé-environnement

Un été avec moustiques et tiques : comment se protéger ?

Un été avec moustiques et tiques : comment se protéger ? L'été annonce le retour des moustiques, dont le moustique-tigre, vecteur de certains virus, aujourd'hui bien installé dans toute la France métropolitaine, tandis que les tiques, pouvant potentiellement transmettre la maladie de Lyme, sont également devenues très présentes ces dernières décennies, et représentent un risque pour les promeneurs. Alors, comment se protéger en limitant l'usage de produits biocides contenant des substances peut-être efficaces, mais présentant d'autres risques pour la santé ou l'environnement?

Produits anti-moustiques : l’analyse de 60 Millions de consommateurs

60 Millions de consommateurs a passé en revue dans son numéro 560 de juillet/août 2020 l’efficacité de différents types de produits anti-moustiques, dont des répulsifs, aérosols et diffuseurs. Les répulsifs à base de dérivés d’huiles essentielles, des aérosols contenant des molécules chimiques (pyréthrinoïdes), ou encore des diffuseurs contenant également ce type de molécules. Quels que soient les produits et leur efficacité, outre les huiles essentielles déconseillées pour les jeunes enfants, les pyréthrinoïdes sont connus pour être présents chez 100% des femmes enceintes ayant participé à la cohorte Elfe de Santé Publique France (résultats décembre 2016): en France la population est sur-imprégnée par ces substances, principalement du fait de leur usage dans des insecticides. Les pyréthrinoïdes pourraient être des perturbateurs endocriniens et altérer les capacités cognitives: ils sont à éviter en général, et pour les femmes enceintes en particulier.

Ministère des solidarités et de la santé

La moustiquaire est préférable à l’usage de produits biocides, qui présentent un risque d’inhalation de substances représentant des risques pour la santé : il faut les réserver à un usage très limité, en cas d’absence d’alternative, et dans des lieux bien aérés pour éviter leur concentration dans l’air.

Un site internet dédié permet par ailleurs de signaler la présence du moustique-tigre. Il fournit des conseils pour éviter sa prolifération.

Tiques : précautions à prendre pour les éviter

Les tiques sont petit à petit devenues un cauchemar pour les promeneurs ces dernières années: ces acariens sont aujourd’hui présents en forêt ou dans les jardins et les chemins, toute l’année, et elles sont responsables de maladies infectieuses transmises à l’être humain ou l’animal, via des agents pathogènes divers: bactéries, virus, parasites. Seules quelques-unes des 1000 espèces existantes sont vectrices d’agents pathogènes causant des maladies, dont la maladie de Lyme, mais elles suffisent à faire courir un risque important à la population exposée.

La meilleure protection est de porter des chaussures fermées, des vêtements clairs, et à manches et jambes longues, pour les repérer rapidement, et de s’inspecter au retour de balade, pour éviter que la tique ne se fixe, de la retirer le cas échéant avec un tire-tique, et d’éviter que n’apparaisse une tache rouge sur la peau, signalant la piqûre d’une tique contaminée par la maladie de Lyme.

Là encore, un site internet dénommé “Citique” a été mis en place dans le cadre d’un projet de recherche ouvert. La maladie de Lyme peut provoquer diverses atteintes, telles que douleurs articulaires chroniques, atteintes cutanées ou neurologiques. Elle peut être très invalidante, et n’est pas bien diagnostiquée en France à ce jour.

Infographie, Morsures de tiques, se protéger lors des promenades en forêt, Anses