Skip to main content
spa Objectifs de Développement Durable

Objectifs de développement durable : quelles ambitions pour le bassin genevois ?

Objectifs de développement durable : quelles ambitions pour le bassin genevois ?

Un bassin de vie dynamique aux enjeux multiples

Le bassin genevois, ou Grand Genève, s’étend sur deux pays et regroupe aujourd’hui près d’un million d’habitants. Avec 451 000 emplois, ce territoire est l’un des plus attractifs, expliquant sa très forte croissance démographique entre 1990 et 2014 (+37%)[1].

Face à cette forte attractivité, les acteurs locaux ont dû repenser le territoire et accompagner cette nouvelle croissance en répondant aux besoins de leurs habitants. Le Léman Express, futur plus grand réseau ferroviaire régional transfrontalier d’Europe, en est l’exemple le plus marquant. Prévu pour décembre 2019, la réalisation de ce projet permettra de répondre aux enjeux de territoire, en facilitant les déplacements, dépassant ainsi la logique de frontière entre la France et la Suisse. En effet, avec une population toujours plus nombreuse et une offre d’emplois importante, les déplacements « domicile – travail » quotidiens étaient devenus la bête noire des habitants.

En mutation permanente, le territoire du Grand Genève a progressivement intégré dans ses politiques des enjeux plus globaux tels que l’urgence climatique, l’exclusion sociale, la préservation des milieux naturels ou encore la santé.  En 2015, ces enjeux ont été traduits par les 193 États membres des Nations-Unies en 17 Objectifs de développement durable (ODD).

Les Objectifs de développement durable : future ligne directrice des politiques territoriales du Grand Genève ?

Le 25 septembre 2015 les 193 États membres des Nations-Unies se sont réunis à New-York et ont adopté à l’unanimité un nouveau programme mondial : le Programme pour le développement durable à l’horizon 2030. L’Agenda 2030 innove par son caractère universel et interdépendant. Les trois dimensions du développement durable (l’environnement, le social, et l’économie) sont désormais intégrées de manière transversale. Autrement dit, une contribution positive à l’ODD 11 « Villes et communautés durables » est susceptible d’avoir des répercussions positives sur l’ODD 3 « Bonne santé et bien-être », tout en ayant des impacts négatifs sur l’ODD 10 « Inégalités réduites ». Loin d’être un inconvénient, cette dimension transversale des Objectifs de développement durable permet de mieux appréhender les multiples enjeux positifs et/ou négatifs que peut avoir un projet à la fois sur les personnes, les territoires et les écosystèmes.

L’Agenda 2030 appelle les pouvoirs locaux à s’emparer de ces Objectifs de développement durable afin de contribuer, à leur niveau, à la concrétisation de cette ambition universelle de « transformer notre monde ». Compte tenu de l’organisation décentralisée et des compétences confiées aux collectivités, l’appropriation de ces objectifs par ces territoires constitue la condition essentielle à la réussite de l’Agenda 2030.

A son échelle, le bassin genevois doit donc continuer sur sa lancée et intégrer véritablement l’Agenda 2030 dans ses politiques publiques. En effet ce n’est qu’en adoptant une « grille de lecture ODD » que le territoire pourra concilier ses enjeux de territoire avec les préoccupations environnementales, sociales et économiques. Le bassin a d’ailleurs tout intérêt de se saisir de ces objectifs, qui pourront lui permettre :

  • de créer davantage de cohésion sociale et territoriale
  • d’envisager les projets de manière transversale et non plus en ilots séparés
  • d’engager le dialogue avec les autres acteurs du territoire par l’adoption d’un langage commun

wecf France au cœur de l’accompagnement des acteurs locaux

Si la nécessité de s’emparer de l’Agenda 2030 ne fait aujourd’hui plus aucun doute, la manière dont il est possible d’intégrer au quotidien les Objectifs de développement durable continue de susciter des questionnements. C’est pour répondre à cette problématique que wecf France a lancé une enquête en ligne. Publiée en décembre 2018, cette enquête est destinée à tous les acteurs[2] du bassin genevois, et a pour objectif d’évaluer le niveau de connaissance sur les ODD des acteurs locaux, pour ensuite mieux les accompagner dans l’appropriation de l’Agenda 2030.

A partir des résultats, wecf France proposera un accompagnement sous formes de webinaires (programme à venir), permettant ainsi la montée en compétences des acteurs locaux et l’intégration de l’Agenda 2030 au cœur de leurs actions et de leurs politiques.

visuel enquête ODD et bassin genevois

Répondez à notre enquête en ligne


Sources :

[1] Grand Genève, « Chiffres clés », juillet 2014. http://www.grand-geneve.org/grand-geneve/le-territoire/chiffres-cles.

[2] Entreprises, associations et collectivités territoriales.

bookmarks