Skip to main content
whatshot Produits chimiques Santé-environnement

Glyphosate: mobilisation contre un renouvellement pour 10 ans souhaité par la Commission européenne

Glyphosate: mobilisation contre un renouvellement pour 10 ans souhaité par la Commission européenne

Le 19 juillet, des ONG ont manifesté devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles contre la proposition de renouveler pour 10 ans l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate, la molécule active de l’herbicide le plus utilisé au monde. Plus de 1,3 millions de citoyens européens ont signé une pétition demandant son interdiction, et réunis autour d’une initiative européenne citoyenne.

Renouveler l’autorisation du glyphosate: la volonté de la Commission européenne

En mars 2015, le glyphosate a été classé par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) «cancérigène probable». Mais au niveau de l’UE, L’Efsa (Agence européenne de sécurité des aliments), juge elle le risque cancérigène «improbable». La Commission avait autorisé en été 2016 le prolongement de 18 mois de l’autorisation de la molécule. Il faut maintenant trancher sur son autorisation. Actuellement, le Commissaire européen à la santé estime n’avoir “aucun doute” sur son innocuité, sur la base des avis de l’Efsa et de l’ECHA (Agence européenne des produits chimques).

Le rôle des Etats membres dans les prochaines étapes

En septembre ou octobre prochain est attendu le vote d’un comité d’experts qui devra trancher sur la question. Car la Commission européenne souhaite que les Etats membres participent à cette décision, et que se dégage une majorité qualifiée en ce sens. Le ministre français de l’Environnement Nicolas Hulot a assuré que la France resterait «ferme» sur le sujet. Il y a un an, une majorité de pays avaient accepté la proposition de la Commission de renouveler l’autorisation du produit, mais sans la majorité qualifiée requise: la France et Malte avaient voté contre et sept pays s’étaient abstenus, dont l’Allemagne et l’Italie, bloquant la décision.