Skip to main content
restaurant Alimentation whatshot Produits chimiques Santé-environnement

Glyphosate 6 – Plus d’un million d’européens mobilisés pour l’interdiction du glyphosate

Glyphosate 6 – Plus d’un million d’européens mobilisés pour l’interdiction du glyphosate

Une initiative citoyenne, lancée en 2017, réunit plus d’un million de signatures pour demander l’arrêt du glyphosate dans l’UE.

Le 3 Juillet 2017, une initiative les 1 320 517 signatures, issues de 22 Etats membres, sont remises à la Commission européenne. L’ “Initiative Citoyenne Européenne” (Article 11(4) du Traité de l’Union européenne) , validée par les Etats membres, permet aux populations de faire des propositions législatives. Les organisateurs sont invités par la Commission à présenter leurs idées plus en détail, et une audition est organisée au Parlement européen. La Commission doit ensuite décider si elle agit en proposant une réglementation ou d’une autre manière pour arriver au but recherché, ou encore si elle n’agit pas. Elle présente une communication justifiant son raisonnement.

Plusieurs interdictions déjà en vigueur dans le monde

Selon une analyse parue dans la presse , plusieurs Etats ont commencé à agir pour restreindre l’usage du glyphosate :

  • C’est le Sri Lanka qui en 2015 a été le premier à interdire le glyphosate. Le président de cet Etat justifie la mesure par une épidémie de maladies rénales chroniques touchant un grand nombre de personnes, pour lequel des scientifiques sur place ont établi de forts liens avec le glyphosate.
  • En Californie, en mars 2017, le glyphosate est ajouté à la liste des produits chimiques susceptibles de causer des cancers ou malformations congénitales : cette mesure entraîne l’étiquetage de bidons contenant du glyphosate. La Californie est un Etat américain connu pour ses mesures plus protectrices en matière de produits chimiques.
  • En Argentine, l’usage du glyphosate, lié à la culture du soja transgénique, est très répandu, et massif. Après plusieurs années de mobilisation de riverains et de personnes victimes d’épandages, les ministres de l’environnement et de l’agro-industrie ont annoncé en 2017 des distances minimales pour les épandages. Buenos Aires a interdit l’épandage de pesticides dans les parcs et jardins.
  • D’autres Etats s’interrogent, à l’image de l’Andhra Pradesh en Inde, ou de régions côtières du Nicaragua, du Salvador et du Costa Rica. Selon Marie-Monique Robin, journaliste qui travaille sur le sujet depuis de nombreuses années, le Salvador a voté l’interdiction de plusieurs pesticides et engrais chimiques contenant des métaux lourds, comme le glyphosate.