Skip to main content
face Santé de l'enfant Santé-environnement

Fournitures scolaires & substances toxiques: l’enquête de Que Choisir

Fournitures scolaires & substances toxiques: l’enquête de Que Choisir

Les substances chimiques toxiques sont présentes dans un grand nombre de produits de consommation. Les fournitures scolaires ne sont pas épargnées, comme le montre l’enquête du magazine Que Choisir publiée à l’occasion de la rentrée des classes.

52 produits analysés

L’enquête a porté sur les articles suivants: crayons de papier avec embout gomme, crayons de couleur, colles à paillettes, stylos-billes, stylos-rollers effaçables, cartouches d’encre, colles en stick et feutres/stylos parfumés.

9 substances ou familles de substances recherchées

Les substances suivantes ont été recherchées:

  • phtalates (assouplissants du plastique, perturbateurs endocriniens),
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP, des contaminants de la chimie du pétrole, pouvant être cancérogènes),
  • isothiazolinones (MIT, MCIT, BIT), des agents biocides, conservateurs, utilisés également dans les cosmétiques, produits ménagers, etc.
  • formaldéhyde (irritant pour les voies respiratoires)
  • bisphénol A (perturbateur endocrinien, dans les plastiques solides)
  • impuretés (dans les encres)
  • composés organiques volatils (COV), substances dégagées au cours de l’utilisation, qui polluent l’air intérieur
  • parfums allergisants – les substances parfumantes sont pour certaines connues pour être allergènes
  • plomb et cadmium – des métaux lourds présents à rechercher dans les mines de crayon.

Plus de 50% des produits ne sont pas satisfaisants

Le Magazine déconseille les colles à paillettes à cause des allergènes, et les feutres et stylos parfumés, en raison du risque d’allergisants. La mode est c’est vrai à l’ajout de parfum dans des articles très divers, qui n’en ont nullement besoin!
A l’inverse, la catégorie “stylos-rollers effaçables” est le bon élève, puisqu’il ne pose pas problème. On trouve pêle-mêle dans d’autres articles, des phtalates, des isothiazolinones, des impuretés. Il faut par exemple éviter de mettre ses stylos à la bouche ou de les mâchouiller, pour éviter une contamination par la salive.

Harmoniser la réglementation des produits destinés aux enfants pour mieux les protéger

Tout comme les auteurs de l’article, nous nous désolons de ce résultat. Si certains produits de la liste sont couverts par la directive jouets, ce n’est pas le cas d’autres. Il est également à noter que certains produits sont rattachés au règlement REACH, d’autres au règlement CLP (étiquetage, classification, emballage). Ainsi, le régime juridique applicable n’est pas homogène: il est donc très difficile de s’assurer qu’une règle protectrice utilisée dans une catégorie de produits (jouets, textiles, etc.) va également l’être pour les fournitures scolaires. Défendre une harmonisation vers le haut des produits destinés aux enfants est plus que jamais indispensable, et Nesting soutient cette démarche, à travers des demandes régulièrement renouvelées.

Retrouvez les résultats complets de l’enquête dans le magazine Que Choisir 550 du mois de septembre 2016.