Skip to main content
Santé-environnement

Covid-19 – N° 10 : Les “gestes barrières” pour se protéger

Covid-19 – N° 10 : Les “gestes barrières” pour se protéger En matière de Covid-19, des messages de prévention sont largement diffusés auprès de la population, sous le terme de "gestes barrières": Wecf France vous propose de faire le point sur les principaux d'entre eux.

Aérer : bon pour la santé !

Simple et efficace

C’est peut-être le geste le plus simple, et pourtant le plus longtemps négligé. Il n’a fait l’objet que récemment de recommandations au sein des établissements scolaires. Dorénavant, dans les écoles et collèges notamment, les consignes sont d’aérer systématiquement pendant les interclasses et au cours des récréations.

L’aération, est en effet un geste simple préconisé en temps “normal” pour réduire la concentration des polluants de l’air intérieur. Ces polluants dits “composés organiques volatils” (COV) comptent parmi eux : formaldéhyde, hydrocarbures, substances issues de produits ménagers, parfums…

Réduire la concentration de CO2

L’aération permet également de réduire la concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l’air. Sa présence est notée de 0 (très faible = très bonne qualité) à 5 (extrême = très mauvaise qualité). Ironiquement, cette concentration de CO2 est un indicateur de la qualité de l’air intérieur, dénommé… “indice de confinement” (dit “Icone”). Pour le moins cocasse ! Il mesure la fréquence et l’intensité des concentrations en CO2 en partie par million (ppm).

A télécharger : Infographie de l’Anses

Lavage des mains : au savon !

Le lavage régulier des mains permet d’ éviter d’être contaminé au contact de surfaces contaminées. En l’occurence, comme d’autres, le virus Covid-19 survivrait par exemple trois heures sur des emballages. Le lavage des mains après avoir fait les courses est donc de mise !

L’usage d’un simple pain de savon, avec un frottement des mains suffisamment long sous l’eau pour générer une mousse et permettre de bien recouvrir l’ensemble des mains, suffit. Un geste d’hygiène somme toute banal, mais pas toujours un réflexe.

En outre, souvenez-vous que le gel hydroalcoolique doit être l’exception, et le savon, la règle !

Distanciation dite “sociale”

Cette “règle” nous était inconnue avant l’émergence de l’épidémie, et pour cause: faire société pour les humains c’est justement entre en relation avec ses semblables. Depuis quelque temps, il nous est a contrario recommandé de ne pas avoir de contact physique direct, y compris avec des proches, pour limiter la transmission du virus.

Cette attitude contre nature, et crée chez de nombreux individus un malaise grandissant, voire des troubles pouvant être graves. Quant à demander aux membres d’une même famille de se tenir à l’écart les uns des autres, cela paraît également très difficile, et l’enfant n’a t-il pas besoin d’un contact avec ses parents pour son bien-être? Et que dire de l’isolement des personnes malades, si elles se trouvent dans des logements exigus et occupés par plusieurs personnes? Il n’est qu’à souhaiter la fin proche de cette règle de distanciation dite “sociale”, qui transforme nos relations humaines, voire les fait disparaître.

Masque : réutilisable ou non, à porter en espace clos et fréquenté

Le masque est peut-être l’objet qui nous était le plus étranger avant l’épidémie, et qui nous est maintenant devenu le plus familier, à notre grand dam ! Quoi de moins naturel en effet que de le porter?

Et pourtant, alors qu’il n’était au départ recommandé que pour des personnes malades, il l’est aujourd’hui dans les espaces clos – dont les magasins alimentaires où le confinement nous autorise encore à aller – et fréquentés, y compris dans les salles de classe et les écoles en général pour tous les enfants à partir de 6 ans, mais également de manière surprenante dans des espaces extérieurs, dont des centres-villes très fréquentés. S’il est réutilisable, ne pas oublier de respecter les conseils d’entretien, et de le laver régulièrement …

Reste que respirer de l’oxygène est essentiel à tout être humain… ce qui nous ramène à l’aération, notre premier “geste-barrière”!