Skip to main content
face Santé de l'enfant Santé-environnement

Couches jetables : premières annonces des fabricants 15 jours après le rapport de l’Anses

Couches jetables : premières annonces des fabricants 15 jours après le rapport de l’Anses Le 23 janvier dernier est paru un rapport de l’Anses sur les couches jetables pour bébé qui a fait beaucoup de bruit, puisqu’il révélait la présence de nombreuses substances indésirables dans ces produits pour bébés. De manière inédite, les fabricants étaient sommés par les trois ministères concernés - écologie, santé et économie - de prendre rapidement des mesures : près de 15 jours plus tard, un communiqué de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) dévoile les premières annonces des fabricants.

Des engagements volontaires pris depuis 2017…

Les mesures présentées sont des engagements volontaires du secteur, le type de mesures qui est aujourd’hui mis en avant par les pouvoirs publics et les professionnels de diverses branches, au prétexte que “cela est plus efficace [que des mesures “contraignantes” imposées par les pouvoirs publics]. Les fabricants annoncent avoir déjà réalisé des progrès depuis 2017 – date de parution de tests de couches dans le magazine 60 Millions de consommateurs .

… et des mesures concrètes annoncées pour les prochains mois

Revoir la composition :

  • Éliminer d’ici 3 mois les substances allergisantes – en particulier celles présentes dans les parfums ;

Identifier les sources de contamination :

  • Réaliser d’ici 5 mois une analyse exhaustive des circuits d’approvisionnement et de fabrication
  • Établir un plan d’action portant notamment sur les matières premières et les procédés de fabrication ;

Mieux informer les consommateurs :

  • Une meilleure information du consommateur d’ici 3 mois via une information dématérialisée, puis la mise en place d’un étiquetage dédié au plus tard d’ici 6 mois.
    En outre, la DGCCRF mènera des contrôles pour observer le respect des engagements ci-dessus. Par ailleurs, la France va soutenir la mise en place d’une réglementation spécifique sur les couches au niveau européen.

WECF France, qui a publié en février 2016 un rapport Cosmétiques bébés demandant notamment la suppression des substances parfumantes dans ces produits, se réjouit de voir que des progrès rapides pour supprimer les parfums allergisants dans les couches, produits également destinés aux tout petits, et qui les exposent de manière prolongée à un contact cutané vont être entrepris. “Le cas des couches jetables n’est que le “sommet de l’iceberg” en matière de présence de substances chimiques préoccupantes dans de nombreux produits de consommation courante”, souligne cependant Elisabeth Ruffinengo, responsable plaidoyer WECF France.

En savoir plus :
consulter communiqué de la DGCCRF en ligne
consulter la fiche pratique de la DGCCRF en ligne