Skip to main content
shopping_basket Produits du quotidien cloud Qualité de l'air pregnant_woman Santé des femmes Santé-environnement

Chez les femmes en particulier, l’usage de produits ménagers impacte la santé respiratoire

Chez les femmes en particulier, l’usage de produits ménagers impacte la santé respiratoire Une étude récemment parue dans la revue American journal of respiratory and critical care medicine, montre que l'usage de produits ménagers a des effets à long terme, 10 à 20 ans après ces activités, sur la santé respiratoire chez les femmes. L'effet mesuré serait équivalent à une consommation d'un paquet cigarettes par jour pendant 10 à 20 ans. L'étude complète des données qui ont montré une augmentation de risques d'asthme et de troubles respiratoires chez des professionnels du nettoyage et des particuliers utilisant ces produits.

Le cadre de l’étude

  • L’étude est européenne, et implique des équipes de recherche de plusieurs pays: France, Norvège, Espagne, Suède, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Suisse, Danemark. L’objectif des chercheurs était d’en savoir plus sur les risques des à long terme pour la santé des produits ménagers.
  • 6230 personnes ont participé à l’étude, les mesures ont été faites dans 22 centres de recherche. Elles sont recrutées dans le cadre de la cohorte European Community Respiratory Health Survey qui regroupe des hommes et femmes âgés de 20 à 44 ans en 1992. Ils ont été suivis pendant 20 ans.
  • 53% des participants sont des femmes, 44% sont des non-fumeurs.
  • L’étude se base entre autres sur un questionnaire pour classer les participants en 3 catégories: “ne fait pas de ménage”, “fait le ménage à la maison” “activité professionnelle de nettoyage”. Des questions plus précises sont ensuite posées.

Les conclusions

  • sur les 3298 femmes ayant participé à l’étude, 85% sont en charge des activités de ménage, contre 46% chez les hommes participant à l’étude.
  • 8% des femmes et 1,9% des hommes ont une activité professionnelle de nettoyage.
  • L’asthme est plus courant chez les femmes utilisant des produits ménagers à la maison ou exerçant une activité professionnelle de nettoyage que chez celles qui ne font pas de ménage. Les hommes qui font le ménage à la maison ont également plus d’asthme que les professionnels du nettoyage ou ceux qui ne font pas de ménage.
  • Les fonctions pulmonaires des femmes qui ne font pas de ménage déclinent moins vite que celles des femmes utilisant des produits ménagers ou une activité professionnelle de nettoyage. Chez les hommes, on ne note pas de différences. L’usage d’un spray ou d’autres produits ménagers est associée avec un déclin accéléré des fonctions pulmonaires.
  • Les auteurs notent que la plupart des agents de nettoyage ont un effet irritant sur les muqueuses des voies respiratoires: l’exposition répétée aux produits pourrait causer des modifications des voies respiratoires qui persistent. Par exemple, les composés d’ammonium quaternaire sont connus pour leurs effets sensibilisants des voies respiratoires et leurs effets irritants.
  • Les chercheurs s’interrogent aussi sur le rôle de composés comme l’ammoniac ou la javel qui pourraient causer des changements dans les tissus pulmonaires et accélérer le déclin des fonctions liées.

Source :