Skip to main content
whatshot Produits chimiques Santé-environnement

ANSES: 132 pesticides contenant du glyphosate ne pourront plus être commercialisés

ANSES: 132 pesticides contenant du glyphosate ne pourront plus être commercialisés

Alors que la bataille européenne pour ou contre la poursuite de l’autorisation du glyphosate – classé cancérogène probable pour l’être humain (2A) par le CIRC – se poursuit avec un vote décisif ce vendredi 24 juin , l’ANSES vient de retirer l’autorisation de commercialiser 132 pesticides contenant le glyphosate associé au co-formulant POE-Tallowamine.

C’est une bonne nouvelle pour la santé publique et la protection de l’environnement, alors que la semaine a été plutôt morose, entre la publication des critères perturbateurs endocriniens de la Commission européenne, et l’annonce que celle-ce prolongerait de 18 mois l’autorisation du glyphosate, en France l’ANSES vient de prendre une mesure en application du réglement “phytopharmaceutiques” (pesticides).

En effet, le règlement pesticides dans son article 29 prévoit que les produits vendus ne doivent pas comporter de “risques inacceptables” notamment pour la santé humaine. Dans un avis de février 2016, l’Agence avait émis des préoccupations sur les effets des co-formulants contenus dans les préparations à base de glyphosate, en particulier la POE-Tallowamine, dans son avis de février 2016 sur les dangers du glyphosate .

L’ANSES a ensuite informé les détenteurs des autorisations de mise sur le marché de ces produits de son intention de les retirer du marché; Suite à une procédure contradictoire, après examen des documents fournis par eux, l’Anses annonce donc ce 21 juin le retrait du marché des 132 produits concernés.

Comme le prévoit la procédure européenne, l’Anses a informé en avril dernier les titulaires d’autorisations de mise sur le marché de produits à base de glyphosate contenant de la POE-Tallowamine de son intention de procéder à leur retrait du marché.

En savoir plus:
communiqué de l’ANSES en ligne