Skip to main content
restaurant Alimentation face Santé de l'enfant Santé-environnement

Alimentation des 0-3 ans: les conclusions de l’Etude de l’ANSES

Alimentation des 0-3 ans: les conclusions de l’Etude de l’ANSES

Ce 28 septembre, l’ANSES publie les conclusions de l’EAT I – Etude Alimentation Totale Infantile – concernant les contaminants présents dans l’alimentation des 0-3 ans. L’étude a nécessité 6 années de travaux, et propose de dresser un panorama de ce que les tout-petits ont dans leur assiette. Alors, doit-on s’inquiéter ou non? WECF a pu assister à la restitution de l’étude lundi 26 septembre, et vous éclaire.

L’ étude

  • 670 substances analysées
  • 6 ans de travaux
  • 95% du régime alimentaire des 0-3 ans couvert
  • limites de l’étude: 90 substances non évaluées faute de VtR (valeur toxicologique de référence) et couverture insuffisante du régime alimentaire ou pas de données

Les conclusions

Classes d’âge:

  • Chez les 1-4 mois, l’étude ne constate presque pas de dépassement des Valeurs toxicologiques de référence (VTR).
  • Les VTR sont dépassées chez 50% des 13-36 mois. La différence entre la période avant et après la diversification alimentaire paraît donc nette.

Contaminants alimentaires:

  • Le risque est écarté pour 90% des substances évaluées, ce qui pour l’Agence prouve une bonne gestion des risques,
  • 9 substances appellent à une vigilance particulière : arsenic inorganique, plomb, furanes, mycotoxines T2 et HT2, nickel, dioxines (PCDD/F), PCB, acrylamide, déoxylivanélol et ses dérivés;
  • 7 substances montrent un “risque qui ne peut être écarté”: essentiellement des métaux dont aluminium, cadmium, méthylmercure, strontium, sélénium, cobalt, génistéine (soja);
  • De même pour 3 autres substances: la dieldrine et le lindane, aujourd’hui interdits et un fongicide, le propylène thiourée.

Aspects nutritionnels:

  • 12 minéraux d’intérêt nutritionnel ont été analysés dans le cadre de l’EATi. Les résultats montrent que la couverture des besoins nutritionnels est globalement satisfaisante.

Les recommandations

A l’attention des pouvoirs publics et des industriels:

  • réduire l’exposition pour les 9 substances identifiées
  • mener une réflexion sur la réglementation des substances
  • identifier les sources de contamination

A l’attention du grand public:

  • le lait de vache est inadapté aux enfants de moins de 1 an
  • pas de diversification avant 6 mois, après 6 mois, varier le régime alimentaire

A l’attention des scientifiques :

  • approfondir les connaissances
  • besoin de données complémentaires sur la susceptibilité infantile
  • approfondir mécanismes d’action de perturbation endocrinienne

Les perspectives

  • révision des valeurs repères du Plan National Nutrition Santé (PNNS),
  • publication de l’étude Conta-Lait sur l’allaitement maternel à paraître fin 2018 début 2019,
  • travaux sur les mélanges de substances pour identifier les cocktails dans le cadre de l’étude de l’Agence Nationale de Recherche COCTELL,
  • prise en compte des expositions agrégées : autres voies d’exposition, pour lesquelles les résultats EAT I seront mis à profit,
  • présence de nanomatériaux, NIAS et composés néoformés : échantillonnage à prévoir.

Pour en savoir plus: