Skip to main content
casino Jouets whatshot Produits chimiques face Santé de l'enfant

NON au plomb dans les peintures et les jouets

NON au plomb dans les peintures et les jouets

Les Nations Unies disent NON au plomb dans les peintures et les jouets

Alors que WECF organisera un colloque sur l’éco-conception des jeux et jouets le 15 novembre prochain, peut-on dire que les toxiques historiques sont de l’histoire ancienne dans les jouets? La réponse est non. En effet, les Nations Unies par la voix du rapporteur spécial, le professeur Marc Pallmaerts, rapporteur spécial sur les déchets toxiques, viennent d’appeler à l’élimination du plomb dans les jouets et les peintures.

La fin des jouets plombés? Une réalité que WECF souhaite depuis longtemps

Que dit donc Marc Pallmaerts? “Nous ne pouvons pas attendre un siècle de plus pour éliminer le plomb dans les jouets et les peintures, puisqu’il n’existe pas de niveau de plomb considéré comme sûr” Des propos qui ont marqué la Semaine d’action internationale de Prévention des empoisonnements au plomb, du 20 au 26 Octobre 2013. Le plomb est un neurotoxique connu, pour lequel les experts ne peuvent fixer de seuil jugé “sûr” (comme le rappelait WECF dans une interview au journal Chemical Watch en juillet dernier). C’est pourquoi WECF, tout comme d’autres acteurs de la société civile préconise depuis plusieurs années une interdiction pure et simple du plomb dans les jouets.

Plomb: encore combien de victimes avant une éradication?

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) estime à 143 000 le nombre annuel de personnes dont le décès est lié à une exposition au plomb: des décès qui pourraient être évités par des mesures de prévention. Et que dire des 600 000 enfants qui naissent chaque année avec de graves handicaps mentaux en raison de cette exposition au plomb?

1919-2013: le plomb, un toxique connu de longue date

Dès 1919 l’OIT (Organisation Internationale du Travail) recommandait de ne pas exposer des femmes et des jeunes de moins de 18 ans au plomb en raison des risques pour la maternité et le développement physique des enfants. Mais l’OIT n’est que trop rarement écoutée, contrairement à d’autres instances des Nations Unies, comme l’OMC, qui disposent de pouvoirs coercitifs pour faire régner les sacro-saintes “règles du commerce international”. Les usages du plomb vont de la peinture décorative, l’essence, les batteries des voitures, les pigments, les vitraux, le cristal, certains cosmétiques et des produits de médecine traditionnelle. On se rappelle par exemple d’une étude du Joint Research Center de l’Union Européenne sur les rouges à lèvres plombés (2011) .

Source:
communiqué du 21 octobre, UNOG