Skip to main content
wc Genre

Augmentation des violences faites aux femmes pendant le confinement, comment agir?

Augmentation des violences faites aux femmes pendant le confinement, comment agir?

Dès le début du confinement, les associations se sont mobilisées et ont alerté sur les risques grandissants d’atteintes aux droits de femmes et, plus spécifiquement, sur la forte probabilité d’augmentation des violences faites aux femmes. Le confinement exacerbe les situations de tensions intra-familiales, empêche l’intervention de tierce personne ou la fuite en cas de danger et enferme la victime dans le huis-clos du foyer.

Et de fait, dès les premières semaines, les chiffres ont démontré la véracité de ces craintes. D’après le Ministère de l’Intérieur, au 25 avril, les interventions à domicile des forces de l’ordre pour violences conjugales ont augmenté de 48% par rapport à la même période en 2019 et le 39 19 a sollicité les services de police et de gendarmerie “8 à 10 fois par semaine contre 2 à 3 fois par mois avant le confinement”.

Le gouvernement s’est rapidement saisi de cette question en mettant en œuvre de nouveaux dispositifs (comme la création d’un dispositif d’alerte dans les pharmacie ou l’ouverture de points éphémères dans les centres commerciaux) et en débloquant 1 million d’euros pour les associations. On peut néanmoins regretter que cette enveloppe n’a pas été officiellement inscrite dans la loi de finance rectificative du 23 avril. Elle sera issue de la « réserve de précaution du budget de l’Etat ».

Que faire si vous êtes victime ou témoin de violences sexuelles et/ou conjugales ?

  • Appeler la police/gendarmerie au 17 (24h/24 et 7j/7) ou envoyer un SMS au numéro 114 pour communiquer par écrit.
  • Vous pouvez désormais donner l’alerte dans une pharmacie qui appellera immédiatement les forces de l’ordre. Si vous êtes en présence du conjoint violent, vous pouvez utiliser le code « Masque 19 »

Pour obtenir des conseils ou un écoute, vous pouvez contacter les structures suivantes (toutes sont anonymes et gratuites) :

  • « Femmes Violences Information » au 3919 7j/7, de 9h à 19h
  •  « Viols femmes information » au 0800 05 95 95 du lundi au vendredi, de 10h à 19h
  • Le tchat en ligne du Ministère de l’intérieur 7j/7 et 24h/24
  • Le tchat de l’association « En avant toutes » 7j/7, de 10 h à 21h.

Localement, plusieurs associations sont présentes :

  • En Haute-Savoie (74): Espace femme 74 au 04 50 97 61 90 (de 13h30 à 17h) ou rappel après envoi d’un mail à espacefemmes74@gmail.com
  • En Savoie (73): Savoie de Femmes au 04 79 85 53 68 ou par envoi d’un mail à contact@savoiedefemme.fr (rappel après envoi d’un mail ou un message vocal)

Enfin si vous souhaitez vous former, l’association « Nous toutes » propose également des formations, gratuites, en ligne et ouvertes à toutes et tous, sur les “Violence sexistes et sexuelles et les violences au sein des couples”.