Skip to main content
public Climat et développement territorial language Réseau wecf

Découvrez les lauréates du Prix Solutions Genre climat 2019!

Découvrez les lauréates du Prix Solutions Genre climat 2019!

Nous sommes fières de vous présenter ici les lauréates et la mention d’honneur du Prix Solutions Genre et Climat 2019, et nous les félicitons pour leurs initiatives remarquables.

Lancé en 2015 par la Constituante Femmes et Genre, ou Women and Gender Constituency,  le Prix Solutions Genre et Climat honore la contribution fondamentale des organisations de femmes engagées pour l’égalité de genre dans la lutte contre le chaos climatique. Il démontre la nécessité d’intégrer le genre dans toutes les politiques climatiques.   Nous sommes fières de mettre en avant des solutions déjà mises en œuvre dans le monde entier. Les initiatives existantes développent des modèles transformateurs et inclusifs visant à repenser la notion de croissance. Chaque année nous remettons un prix à trois lauréates et lançons la publication « Solutions Genre et Climat ». Pour cette 5ème édition du Prix, nous avons reçu plus de 140 candidatures issues de 64 pays. Chacune des 3 lauréates a reçu une bourse de 2000 Euros, un soutien financier pour participer à la COP25, et un accompagnement venant des membres de la Women and Gender Constituency (WGC), avec l’opportunité de participer à un atelier de deux jours organisé par WECF. Cette année, nous avons également remis une mention d’honneur à une quatrième initiative, que notre jury a considéré exemplaire.  Nous remercions chaleureusement les partenaires financiers qui nous soutiennent dans la mise en lumière de ces initiatives à fort impact transformationnel: le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, l’Agence Française de Développement, le Climate Technology Center and Network, et l’Agence Allemande de coopération internationale (la GIZ).

Lauréate des solutions techniques

UNIVERS-SEL, représentée par Pauline Lançon, de France, collaborant avec la Guinée-Bissau

Ce projet vise à améliorer les conditions de vie des femmes et des populations des mangroves de Guinée-Bissau, à travers une meilleure gestion de l’espace, de l’énergie et des ressources naturelles. 2000 exploitations familiales, à 75% dirigées par des femmes, se sont approprié des modes de collecte de sel et de production de riz résilients grâce à l’énergie solaire et une gestion économe de l’eau. Le transfert de savoir-faire ancestraux et de techniques innovantes, et le renforcement des capacités des productrices contribuent à la structuration et au développement des filières salicoles et rizicoles de mangrove. Les 1500 femmes et 500 hommes bénéficiaires gagnent en autonomie grâce à une augmentation de leurs revenus et à leur insertion dans la vie économique locale, tout en s’adaptant aux enjeux climatiques.

Lauréate des solutions non-techniques

ENDA COLOMBIA, représentée par Maria Bojaca Penagos, de Colombie

Cette initiative, née en 2012, montre la voie pour des politiques urbaines sensible au genre, et améliore la gestion des déchets solides dans les quartiers pauvres de Bogota. 26 collectrices de déchets et recycleuses ont accès à un travail décent, et recyclent plus de 30 tonnes de papiers et 12 tonnes de plastique par an dans ces quartiers. 3520 habitant.es sont impliqué.es dans la planification territoriale participative, maraîchage urbain, activités touristiques et culturelles, et création de ‘Bankomunal’, initiative de crédit et d’épargne pour les femmes sans accès à un compte bancaire. Des formations sur les inégalités de genre et les masculinités, les politiques publiques et les initiatives citoyennes, contribuent au processus de paix en Colombie.

Lauréate des solutions transformationnelles

Cameroon Gender and Environment Watch (CAMGEW) représentée par Sevidzem Ernestine Leikeki, du Cameroun

CAMGEW forme des femmes de minorités ethniques sur la gestion durable des forêts, tout en renforçant leurs droits humains pour faire évoluer les relations patriarcales dans les communautés forestières. Coopérant avec les autorités locales d’Oku et le gouvernement du Cameroun, ces femmes assument des postes de direction dans les institutions forestières et au sein de plateformes d’acteurs. CAMGEW dispense des formations à plus de 2000 personnes : éducation environnementale, apiculture, agroforesterie, élevage de petits animaux et production de biogaz, création d’entreprise avec soutien financier. En outre, l’association accompagne 800 jeunes femmes dans la lutte contre les violences domestiques en les conseillant sur leurs droits vis à vis des mariages précoces, et leurs opportunités d’accès à l’emploi.

Mention d’honneur pour les solutions transformationnelles

FUNDAECO, représentée par Karen Dubois et Rita Mishaan, du Guatemala

FUNDAECO brise les barrières culturelles traditionnelles en associant l’action pour la santé et les droits sexuels et reproductifs des adolescentes de 100 communautés Mayas et Q’echqi à des mesures de conservation des forêts. 22 dispensaires de santé, établis dans les zones protégées d’Izabal, soignent et conseillent 50 000 patient.es (2/3 de femmes) depuis 2014. Ceci réduit considérablement le nombre de grossesses chez les adolescentes et renforce le leadership féminin. Le projet met l’accent sur l’alimentation maternelle et infantile, et l’hygiène via des activités de protection de l’environnement intégrant des habitudes alimentaires saines, l’utilisation des ressources naturelles et la gestion durable des déchets. Des bourses d’études et un programme de leadership dédié aux jeunes filles contribuent à mettre fin à leur discrimination.

Une collaboration qui se poursuit et s’amplifie

Philippe LACOSTE, Directeur du Développement Durable, MEAE

WECF a invité les 14 lauréat.es de 2019, 2018, 2017, 2016 et 2015 à son atelier annuel de 2 jours pendant la COP, pour partager expériences et expertise en matière de technologies et financements climat, et guider les lauréat.es sur la mise à l’échelle et l’expansion de leurs projets exemplaires. Ce programme de mentorat et de réseau vise à renforcer l’ambition des politiques climat nationales, en y contribuant avec des actions exemplaires intégrant le genre. Déjà les premiers résultats ce programme sont visibles : Au Maroc, des techniciennes mettent en place deux coopératives d’énergie solaire ; en RDC, des lois affirmant les droits fonciers des femmes ont été signées dans 6 provinces, et un projet de loi nationale a été présenté au gouvernement ; en Inde, le succès d’une technologie spécifique et abordable de collecte d’eau de pluie, doublant les rendements des cultures, est exportée au Bangladesh, au Vietnam et au Ghana.

Nous remercions nos soutiens : AFD, MEAE, Fondation RAJA, GIZ, CTCN, ainsi que les personnalités suivantes : Dr Maria Flachsbarth, Secrétaire d’État parlementaire, BMZ, Allemagne; Mme Thenjiwe Ethel Mtintso, Ambassadrice d’Afrique du Sud en Espagne, mandatée par Mme Barbara Creecy, Ministre de l’Environnement, des Forets et de la peche, Afrique du Sud, Mme Tessa Ferry, Directrice de la Stratégie Internationale et du Rayonnement du gouvernement d’Ecosse ; Mme Fekitamoeloa Katoa ‘Utoikamanu Sous-secrétaire générale des Nations Unies et haute représentante des PMA, PDSL et PEID ; Mme Rita Mishaan, présidente du PCCB ; Mme Rose Mwebaza, directrice du CTCN, M. Philippe Lacoste, Directeur du Département Développement durable, Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, France, Mme Ouafae Sananes, Agence Francaise de Développement